logo

Anecdotes de mariage : les problèmes de voiture

Aujourd’hui, on avait envie de vous raconter une petite histoire… enfin, plutôt, 4 anecdotes qui me sont arrivées en plein mariage. Ce sont mes problèmes de voiture…

Pour toute la partie matériel, on en prend très grands soins, et on essaie de parer à tous les problèmes possibles : double boitier, double caméra, nombreux objectifs… mail avec les coordonnées, document papier avec les coordonnées, double GPS, numéro de téléphone des mariés et des témoins… Bref, on essaie de tout prévoir. Sauf que la double voiture, ce n’est pas évident (et cela ne changerait rien d’ailleurs). Des problèmes de voiture, j’en ai eu 3 et Guillaume 1. Mais pas de panique, tout s’est bien déroulé pendant la prestation, et nous avons pu assurer notre travail à 1 000 %, comme d’habitude !

Problème numéro 4 (en ordre de gravité). Il s’agit d’un problème de parebrise. En partant de la cérémonie religieuse de Francesca et Julien, je monte avec les mariés, pendant que Guillaume reprend notre papamobile. C’est en arrivant sur le Manoir de la Grande Commune, que je découvre que le parebrise est fracturé sur toute sa longueur. Bon heureusement, on pouvait toujours conduire, et circuler avec, mais obligé de changer le parebrise en rentrant. On pense que c’est la chaleur qui a provoqué la fissure du parebrise. Bon et pour finir l’histoire, après le changement de parebrise, on a le joint (mal remis par l’entreprise réparatrice bien connu) qui a sauté en pleine autoroute

Mariage Francesca et Julien-53

Problème numéro 3. Cette fois, c’est pour Guillaume 🙂 Après une captation vidéo sur les plages de la Grande Motte, retour à la voiture vers 22h. Il installe les trépieds dans le coffre, et son sac vidéo à la place du grand, donc derrière le siège conducteur, et il ferme la porte… Et là, la voiture qui se ferme toute seule ! Sans raison !!! Par chance, il avait son téléphone portable. Après avoir mis 15min à trouver le numéro de l’assurance (et oui, les papiers sont à l’intérieur de la voiture), après avoir imaginé tous les pires scénarios (cassage de vitre, retour Montpellier – Paris avec une vitre cassée), l’assurance envoie un dépanneur, qui déverouille à l’ancienne, la voiture en 5min… Plus de peur que de mal… Merci la keyfree de Ford (qui nous avait déjà fait le coup…)

Problème numéro 2. Cette fois, l’histoire s’est déroulé lors du mariage de Claire en Benjamin, au chateau de Beauséjour. Il était prévu que je suive les mariés immédiatement après la mairie, pour faire les photos de couple au chateau. Pour cette prestation, j’avais emprunté la 207 de mes parents, plus pratique que la papamobile…. Du coup, après la mairie, je monte dans la voiture, et là, le drame… Elle refuse catégoriquement de démarrer… une fois, deux fois… Je réfléchis. Il faut peut être appuyer sur l’embrayage… rien ne marche… Problème, je vois toutes les voitures des invités défiler devant moi… Je sors en urgence et j’arrête la dernière voiture. Par chance, ils sont du mariage, et ils ont une place pour moi. Coup de fils au mariés pour ne pas les inquiéter, message à Guillaume pour l’informer de l’emplacement de la 207, et pour lui rappeler qu’il faudra venir me chercher à Saint Léon sur l’Isle ! Dans l’histoire, c’était un problème de fusible… On a bouleversé notre programme de photo de couple, mais ces derniers étaient sublimes 🙂

Mariage de Claire et Benjamin au chateau de Beauséjour

Problème numéro 1, mais également le plus récent. A l’occasion du mariage de Juliette et Thomas, au domaine de Saint Clair le Donjon à Etretat, je pars pour la prestation avec la papamobile (il faudrait lui trouver un autre nom). En rigolant, Guillaume précise qu’il faut que l’on trouve une solution à notre monovoiture (on a une grosse moto pour les déplacement sur Paris), et que là, s’il m’arrive un truc, il n’a rien pour venir me récupérer… Il ne croyait pas si bien dire 🙂 A 7.1km (exactement) avant d’arriver, en plein virage (avec une moto en face), plus de frein… J’avoue avoir eu très peur, et j’étais très contente d’avoir une voiture qui tienne bien la route. Je réussis à faire les 7.1km restant à 30km, en jouant avec le reste de frein, le frein à main et les vitesses. J’appelle l’assurance avant de rejoindre mes mariés pour prendre rendez vous avec le remorqueur le dimanche matin. Bon, je vous passe le rendez vous avec le stéréotype de garagiste qui est venu prendre la voiture… 10 jours pour récupérer la voiture réparée, tout cela pour une faute professionnelle du garage qui a changé nos freins, 1 mois plus tôt… Du coup, « obligé » de retourner à Etretat pour la récupérer. Mais bon, elle est de retour 🙂

PS : Merci à nos gentils voisins qui nous ont prêté une voiture pour me récupérer à Etretat, et toute la semaine qui a suivi ! 

Par contre, en parrallèle, nous ne sommes jamais arrivés en retard, malgré les bouchons, l’organisation pour les enfants… Nous prévoyons toujours de l’avance, au cas où… En conclusion, jamais rien de grave, que des anecdotes qui nous font sourire aujourd’hui, et surtout, jamais d’impact sur nos mariés. Sinon, on jouerait avec les Uber / Taxi / Pouce / Location pour être toujours à l’heure et au rendez vous ! Au moins, cela nous a fait bien sourire avec ma dernière mariée qui travaillait pour une grande assurance automobile 🙂

Mais bon, pour éviter les problèmes, on envisage sérieusement l’acquisition d’un joli petit trafic pour transporter toute l’équipe (cadreur, assistant) et tout le matériel (photo, vidéo, studio) quand c’est nécessaire.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *